v_lo_museeuw.jpg

C'est une sorte de mode. Après leur carrière - parfois même pendant - les champions cyclistes sortent un vélo à leur nom. Certains vont plus loin que d'autres, comme Eddy Merckx, qui fabrique ses produits dans sa propre usine. Le plus souvent, les coureurs prêtent leur nom à un produit qu'on leur soumet. Johan Museeuw se retrouve au milieu des deux tendances. Voilà quelque temps déjà qu'il mûrissait l'idée de sortir une machine qui porterait son nom mais il voulait quelque chose de différent de ce qui se fait principalement aujourd'hui. Le hasard des rencontres, la passion de quelques artisans qui lui ont démontré leur savoir-faire, la confiance qui se construit au fil des rendez-vous et voilà, au bout de plusieurs mois de tests, de compromis, d'échanges, de compréhension mutuelle pour la spécificité de chacun des intervenants, le fameux vélo Museeuw est né. Sans doute aurait-il mieux valu qu'il existât plus tôt, alors que l'étoile du champion brillait encore de mille feux mais la technique a ses détours que la raison et le bon sens ignorent. Et puis mieux vaut un bon produit plus tard qu'un mauvais produit trop tôt...
velo_musseeuw_roue.jpg
Il est vrai que cette machine, au look ravageur, tatouée, si l'on peut dire, de l'inévitable tête de lion dont Museeuw avait fait son image de marque, est faite d'un nouveau matériau composite. En réalité, il s'agit d'un mélange de carbone et de lin. Les pros appellent cela un composite hybride, qui combine le meilleur d'une matière issue du pétrole, le carbone, et les qualités d'une fibre naturelle, le lin, par ailleurs entièrement recyclable.
velo_museeuw_piste.jpg

"Le grand avantage de ce vélo est qu'il limite les vibrations, explique Johan Museeuw. Un vélo à 100 % en carbone absorbe moins bien les chocs et les vibrations inhérents à la pratique du cyclisme de haut niveau. Et moins de vibrations (grâce à la combinaison avec le lin) signifie davantage de confort pour le pratiquant. Le lin, de son côté, ne diminue ni la rigidité ni la solidité de la bicyclette malgré le poids extrêmement bas. Dans un avenir proche, on pourrait même concevoir un vélo construit entièrement en lin."

Comme quoi un produit écologique a certainement un avenir dans le monde high-tech du futur...
Pour connaitre les distibuteurs en Europe, visitez le site du fabricant.
Tour_de_France._2007_010.jpg