suaire_faux.jpg

Le « suaire » de Turin est un drap de lin rectangulaire de 4,30 m x 1,08 m, tissé en chevron, sur laquelle on distingue la double effigie brunâtre d'un homme en pied, entièrement nu. Les images ventrale et dorsale de cet homme, disposées tête contre tête, portent des traces évoquant les blessures de la Passion du Christ. La silhouette est estompée et sans contour, ce qui lui donne un aspect spectral qui étonne les observateurs. Des taches carmin ayant l’apparence du sang se remarquent aux emplacements des « blessures ».

Depuis 1694, la relique est en temps normal conservée dans la chapelle royale contiguë à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Turin. Elle a longtemps appartenu aux chefs de la maison de Savoie, avant de devenir propriété du Saint Siège, en 1983, par legs du roi exilé Humbert II d’Italie.

ventral-schema.jpg

Dans cette histoire: beaucoup de contreverse...
Pour vos lectures du soir, nous avons choisi parmis de très
nombreux sites, le "pour" et le " contre". Ainsi, peut être pourrez
-vous vous faire votre propre opinion...
En tout cas, ce qui est véritable, c'est la pièce de Lin
que l'on a analysé sous toutes ses coutures !
Preuves bassement materielles que notre textile est vraiment durable...
redim_LA_ROUTE_DU_LIN_2004_INAUG._063.jpg
Merci à Marcel Alonso, qui en venant poster un message sur notre
site, a orienté mon choix d'écriture sur ce sujet passionant.
REDIM-IMG_1120.jpg