anas._paillage_002.jpg

Solution ultra-rapide à mettre en place pour améliorer la résistance des plantes à la sécheresse, les paillis ont le vent en poupe à l'approche de l'été et des départs en vacances, mais leur choix doit être fait à bon escient.

Les différents paillis: d'origine végétale (broyats issus des déchets de tonte ou de taille, paille, paillettes de lin, coques de cacao, écorces de pin, fibres type Fibralgo, rouleau de chanvre...) ou minérale (paillettes d'ardoise, gravillons, tessons de poterie...), ils sont tous à étaler sur la terre entre les plantes, en couverture.

Leur double mode d'action: isolation et étouffement des mauvaises herbes. Quelle que soit leur nature, les paillis freinent le dessèchement du sol (évapotranspiration activée par le soleil ou le vent) tout en privant les mauvaises herbes de lumière, population indésirable qui détourne l'eau des plantes à leur profit.

Plus la couche de paillis est épaisse, moins les mauvaises herbes parviennent à le traverser. Débarrassées de cette concurrence, les jolies espèces cultivées de votre jardin ont donc plus d'eau à leur disposition. Elles résistent d'autant mieux aux coups de chaleur de juillet-août.

La technique: un paillis s'étale toujours sur un sol propre (ameubli, désherbé) et humide (arrosez-le copieusement au préalable). L'épaisseur de la couche à étaler est variable: copeaux de bois (7cm), écorces de pin (8 à 10cm), paillettes de lin et paillis fertilisant Fibralgo (5 à 8cm), paillettes d'ardoise (3cm), coques de cacao (5cm).

Lequel choisir?

Massif de terre de bruyère: optez pour les copeaux d'écorces de pin car ils acidifient la terre (ce qu'apprécient les végétaux de terre de bruyère). Cantonnez-les à cet emplacement car ils ont un peu trop tendance à attirer les punaises.

Sols argileux: les paillettes de lin les allègent en se décomposant, ce qui est très appréciable. Gare au vent car elles s'envolent facilement.

Massifs d'arbustes: le Fibralgo (bois défibré) est idéal pour faire revenir les vers de terre dans les sols appauvris. Ce bon produit grisaille toutefois avec le temps.

Un avertissement: évitez de l'employer au potager car il a tendance à nanifier les plantes légumières (phénomène de "faim d'azote". Sous terre, les bactéries qui travaillent à l'assimilation des éléments nutritifs au niveau des racines se déplacement en surface pour s'attaquer à la décomposition de cette appétissante couche de bois défibré. Résultat: plus de bactéries au niveau des racines des légumes et donc une croissance très réduite. Les pieds de tomates peuvent ainsi être réduits à 40cm de hauteur).

Autre paillis possible: les résidus frais de tonte de gazon. Etalez-les en couches successives de 2cm d'épaisseur. (Apportez 2cm d'herbe fraîche. Attendez que le paillis "fonde". Renouvelez l'opération jusqu'à obtenir 2cm de paillis sec. N'étalez pas directement 2cm de paillis sec).

Vivaces de terrain frais: essayez donc les coques de cacao (sombres, elles créent un joli contraste avec les plantes), sauf si vous avez un chien. Attiré par l'odeur, votre animal risque de les ingérer (danger d'hyperactivité et d'intoxication parfois sérieuse liée à la théobromine).

Vivaces de terrain sec: créez un décor "désertique" en vous tournant vers les paillis minéraux. Mais attention aux plantes voisines plus sensibles à la sécheresse car en réverbérant la chaleur, ces paillis précipitent la déshydratation des feuillages.

Et pour les potées: pensez aux tessons de poterie et aux collerettes de chanvre et jute fendues pour mieux entourer les plantes.
REDIM-IMG_1120.jpg
Pour acheter des paillettes de lin, nous vous conseillons de réserver votre commande au 03 28 62 64 61... Les sacs de 50 litres sont vendus au prix de 2,50 euros.